Collectif RacineEditosUneEdito de juin 2016 (« La Lettre » n°10) : Et pourtant, il baisse !

1 juillet 2016
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2016/07/NVB_13juin-514x342.jpg

« Edito d’Alain Avello pour le n°10 de « La Lettre » du Collectif Racine (juin 2016) »

Et pourtant, il baisse !

 

On n’aura pas manqué d’apprécier à sa juste valeur la conférence de presse donnée, le 13 juin dernier, par Najat Vallaud-Belkacem, pour le lancement du Bac 2016. Madame le ministre, prétendant persuader de ce que non, décidément non, le niveau ne baisse pas, a fait lecture de l’énoncé d’un problème de mathématiques proposé à la session 2015, effectivement peu compréhensible du profane, de sorte à récuser une bonne fois pour toutes les « tenants du déclinisme » et autres esprits chagrins.

Nous aurions pu entrer dans le jeu du ministre, exhumer à notre tour d’anciens sujets, afin de vérifier si ceux d’aujourd’hui souffrent la comparaison ; nous aurions pu aussi aborder la question des critères d’évaluation, et comparer une fois encore ; nous aurions enfin pu mettre en regard ce que le Bac, avant la grande braderie qu’il devint au tournant des années 80-90, promettait comme débouchés, avec le taux d’échec que connaissent aujourd’hui les néo-bacheliers parvenus dans l’enseignement supérieur…

Mais la polémique eût tôt fait de passer les limites de la décence — quand le déni ministériel de la réalité, lui, semble n’en connaître aucune —, tant les jeunes et leurs familles sont abusés, et souvent dramatiquement, par la profonde dévalorisation du premier titre universitaire, dont l’obtention à peu de frais ne garantit plus un niveau suffisant pour la poursuite d’études, outre qu’elle interdit d’appréhender avec discernement l’orientation dans le supérieur : à ne plus opérer aucune sélection, le Bac laisse entrer les jeunes en masse à l’Université, où ils se fourvoient parfois dans des filières sans débouchés, poursuivent des titres eux-aussi largement dévalorisés et, lorsqu’une sélection autrement plus injuste et brutale finit par s’opérer, en viennent à prendre cruellement conscience de l’insuffisance de leur niveau.

Car oui, le niveau baisse, et ce que ne dissimule qu’à peine l’arrogance d’un ministre, manifestement, et à mesure de son aveuglement idéologique, sûr de son fait, c’est l’échec patent, depuis quatre décennies, des politiques scolaires qu’il s’échine pourtant à poursuivre et à amplifier, en révisant toujours davantage à la baisse les exigences comme les contenus enseignés, tout en refusant le principe d’une véritable évaluation. La question tout particulièrement se pose du niveau qu’auront ces bacheliers de demain, eux qui seront passés par le laminoir du « nouveau collège », avec toujours moins d’heures dédiées aux enseignements fondamentaux, ceux-ci, cadres disciplinaires toujours davantage gommés, se trouvant progressivement supplantés par de pseudo-enseignements interdisciplinaires inéluctablement sources de confusion, d’approximation, de saupoudrage, et donc… d’abaissement du niveau, le tout sur fond de « réforme de l’évaluation », celle-ci devant se faire résolument « positive », c’est-à-dire ne plus évaluer grand-chose, excellente garantie de ce que, le niveau n’en finissant plus de s’effondrer, on s’en rende cependant de moins en moins compte !

Avec Vallaud-Belkacem, la logique mortifère ayant nourri quatre décennies de réformes insensées atteint son point d’absurdité ultime, et une large majorité de nos compatriotes savent bien qu’on n’en finit pas de « marcher sur la tête ». L’heure est donc plus que jamais venue de leur faire reconnaître le projet que construit le Collectif Racine comme seul à même de sauver notre système scolaire et d’enseignement supérieur, ce dont notre jeunesse et la nation toute entière ont un si impérieux besoin. Ce projet nourrira le programme présidentiel, et accèdera à une pleine visibilité, à l’occasion de la Convention présidentielle sur l’Ecole et l’Université qui aura lieu, autour de Marine Le Pen, à la rentrée.

Contact
+33 7 67 35 42 70
1, rue de la Loire - 44000 Nantes
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/logobleu2.jpg
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/drapeau-2.jpg
© Alain Avello 2021 - Reproduction
autorisée sous condition de mention
de l'auteur et de la source
Vidéos