DiscoursElectionsEvénementsLes PatriotesUneVidéosPrésidentielle 2022 : discours d’Alain Avello, lors du 1er meeting

25 octobre 2021
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2021/10/minAA.jpg
Meeting de lancement de la campagne présidentielle (Aubervilliers, le 24 octobre 2021) :
Discours d’Alain Avello, directeur du Pôle d’expertise des Patriotes et référent Loire-Atlantique, précédant le grand discours de Florian Philippot, candidat à l’élection présidentielle de 2022

 

Texte du discours :

Quelle ferveur, Mesdames, Messieurs !
Quelle ferveur, chers amis Patriotes !
Quelle ferveur vous démontrez, ce dimanche, par votre présence nombreuse portant l’entrée dans la campagne présidentielle de Florian Philippot !

Notre adhésion commune et enthousiaste à sa candidature est à la fois une adhésion de cœur et de raison : une adhésion à l’intégrité, à la rectitude et à la sincérité d’un homme qui ne s’est jamais départi de sa fidélité à ses idées et de son amour pour la France,
une adhésion aussi, bien sûr, à ces idées pour lesquelles il n’a de cesse de se battre, idées qui s’enracinent dans l’histoire millénaire de la France et, tout à la fois, portent les promesses les meilleures pour son avenir et celui de son peuple :

Rupture avec l’oligarchie de la finance, des lobbies, des structures supranationales non-démocratiques et des gouvernements qui leur sont inféodés,
reprise en mains par le peuple de ses libertés fondamentales, de son destin historique et du pouvoir élémentairement démocratique d’en décider,
récupération de nos pouvoirs souverains, de tous nos pouvoirs souverains, monétaire, économique, juridique, territorial…, car en matière de souveraineté, laquelle ne saurait se morceler, c’est tout ou rien !

Voilà toute la cohérence du projet auquel, ensemble, nous adhérons !

Et Florian Philippot, contrairement à ces autres candidats prétendument souverainistes, qui ont renoncé à ce qui en constitue l’impérative condition, savoir la sortie de l’Union européenne comme de toute structure supranationale, ou à ceux, pires européistes pourtant, qui s’aventurent à invoquer fallacieusement l’exigence de souveraineté — qu’on songe à ces déclarations récentes d’un Michel Barnier sur un prétendu « bouclier constitutionnel », ou d’un Macron invoquant la « souveraineté » pour la nier aussitôt en lui accolant l’épithète « européenne »…

Florian Philippot, donc, est le seul candidat de cette cohérence !

Et c’est pourquoi, au service de sa candidature, le Pôle d’expertise des Patriotes, dont j’assure la direction, se fait un devoir, par ses travaux de fond, de donner corps au projet et à sa cohérence intrinsèque.

Ce projet est le plus beau des projets pour la France qui est plus que jamais notre avenir,
tant l’Union européenne, contrairement aux promesses qu’elle osait tenir, il n’y a pas si longtemps encore, a démontré qu’elle ne permettait ni la puissance, ni la sécurité, ni la prospérité, comme a, du reste, fait long feu le mythe de la « mondialisation heureuse » :

C’est un projet qui, par le Frexit, nous libérera du carcan européiste et permettra, selon nos intérêts nationaux bien compris, cette véritable ouverture sur le monde par la libre entente avec toute autre nation souveraine,
un projet qui, par l’abrogation de l’article 88 alinéa 1 de la Constitution, par l’instauration de la proportionnelle, par le monocamérisme, par la pratique renouvelée et habituelle du référendum, dont celui d’initiative citoyenne, assurera une véritable restauration démocratique,
un projet de réconciliation et d’unité nationales qui permettra, à rebours de tous les communautarismes et de toutes les exclusions, le grand recentrement de notre nation politique sur l’identité et l’égalité civiques qui la définissent !

Le Pôle d’expertise du mouvement est donc en ordre de marche, d’ores et déjà à la tâche, qu’il s’agisse de concevoir : une véritable écologie patriote, les conditions de la puissance française parmi les nations, celles du bien-être social de nos compatriotes par le retour à une monnaie nationale, la refonte de nos institutions selon l’exigence d’une démocratie intégrale et vivante, et tout autre sujet d’importance décisive… dont l’Ecole, sur laquelle vous me permettrez d’insister.

Notre pauvre Ecole est à l’image de la France d’aujourd’hui : ravagée, détruite par des politiques menées depuis plusieurs décennies, à rebours de l’intérêt général.
De l’Ecole pourtant dépend l’avenir des enfants et de la jeunesse de France et, donc, l’avenir collectif de la nation : « le peuple qui a les meilleures écoles est le premier peuple, s’il ne l’est pas aujourd’hui, il le sera demain », disait Jules Simon.
C’est donc par l’Ecole qu’il faudra, impératif majeur, sauver du naufrage que nous relèverons la France !
Une Ecole recentrée sur la finalité républicaine d’assimilation, une Ecole qui institue le citoyen, quels que soient ses croyances, ses origines — ou son prénom —, qui l’élève dans le savoir hérité du passé et dans la pleine conscience des enjeux du présent et de l’avenir, en garantissant à chacun, à proportion de son mérite, de pouvoir accéder à l’excellence et donc à la réussite sociale.

Oui, le grand plan de sauvetage de notre système d’enseignement par nécessité sera une pièce maîtresse du très beau projet pour la France qu’à travers la candidature de Florian Philippot à l’élection présidentielle nous commençons aujourd’hui à porter !

Vive Florian Philippot !

Vive la République,

Et vive la France !

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact
+33 7 67 35 42 70
1, rue de la Loire - 44000 Nantes
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/logobleu2.jpg
https://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/drapeau-2.jpg
© Alain Avello 2021 - Reproduction
autorisée sous condition de mention
de l'auteur et de la source
Vidéos