CommuniquésRacineUneCommuniqué : Niveau des jeunes Français en sciences : inverser le processus du déclin !

9 décembre 2020
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/12/maths-1.jpg

Communiqué de presse d’Alain Avello
Président de Racine – les enseignants patriotes
Référent national à l’Ecole – Les Patriotes

Les résultats de l’enquête internationale TIMMS 2019 (Trends in International Mathematics and Science Study) qui évalue le niveau en mathématiques et sciences des élèves de CM1 et 4e, viennent de paraître, implacables : les jeunes Français se classent, selon les capacités ou niveaux testés, au dernier rang des pays de l’UE ou à peine devant Chypre et la Roumanie ; pis, leur niveau régresse, et le ministère lui-même le reconnaît : en mathématiques, « le niveau des élèves de 4e de 2019 est équivalent à celui des élèves de 5e de 1995 », conclut-il.

Ce que traduisent ces données, ce n’est pas simplement l’effondrement de notre système scolaire, mais bel et bien le déclin dans lequel, par la faute de ses gouvernements successifs, s’enfonce irrémédiablement la France ; car c’est de son Ecole que dépend la grandeur d’un pays, c’est à l’Ecole que se joue non seulement l’avenir individuel des jeunes gens, forces vives d’une nation, mais tout autant l’avenir collectif de cette nation. Et la France fut un grand pays d’ingénieurs auxquels elle doit tant de prouesses technologiques (dans le nucléaire, l’aéronautique, les télécoms, etc.), outre qu’elle reste à ce jour le deuxième pays au monde le plus primé en médailles Fields.

C’est donc une urgence et un impératif nationaux que d’enrayer le déclin de nos compétences scientifiques. Mais il ne suffira pas à cette fin d’invoquer, comme le faisait hier Edouard Geffray, DGESCO(1) du ministère Blanquer, un défaut de formation des enseignants ni même, avec raison, mais sans la nommer, la pernicieuse logique des cycles conduisant à différer l’acquisition des fondamentaux(2). L’urgence est non seulement d’en finir avec cette logique curriculaire(3), mais aussi de raviver les vocations scientifiques(4) dans le cadre d’une Ecole refondée sur les principes d’exigence disciplinaire et de méritocratie républicaine. Cela exige de provoquer un changement complet de paradigme scolaire, pour en finir avec 40 ans de régression.

1 Directeur général de l’enseignement scolaire
2 « Les problèmes complexes qui font appel à plusieurs opérations sont abordés tard dans la scolarité, alors que dès le CP, un élève pourrait les réussir. De même, les fractions et les nombres décimaux pourraient être abordés plus tôt pour permettre aux élèves de mieux se les approprier », Edouard Geffray interrogé par 20 minutes : https://www.20minutes.fr/societe/2926203-20201208-education-pourquoi-niveau-eleves-francais-si-mauvais-maths-sciences-rapport-autres-pays
3 Proposition 2 des « 100 propositions [de Racine – les enseignants patriotes] pour l’Ecole et l’Université de demain » : « Abolir à tous les niveaux la logique des « cycles » et des « compétences » qui conduit à revoir à la baisse les objectifs d’enseignement et à différer les apprentissages, pour lui substituer une définition de ces objectifs en termes de savoirs devant être acquis à la fin de chaque année scolaire ».
4 Impératif souligné dès le texte fondateur de Racine – les enseignants patriotes : l’ « Appel pour le redressement de l’Ecole » (Le Figaro du 2 mai 2013) : https://www.asso-racine.fr/?p=38

Contact
+33 7 67 35 42 70
1, rue de la Loire - 44000 Nantes
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/logobleu2.jpg
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/drapeau-2.jpg
© Alain Avello 2020 - Reproduction
autorisée sous condition de mention
de l'auteur et de la source
Vidéos