Collectif RacineCommuniquésCommuniqué de presse : « Soutien aux professeurs de classes préparatoires »

25 novembre 2013
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2016/04/hocheversailles.jpg

Communiqué de presse d’Alain Avello

Le Collectif Racine soutient les professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles !

Le ministre Peillon vient d’ouvrir le « chantier » visant à « refonder » le métier des enseignants, deuxième étape de sa « refondation de l’Ecole ». Face aux projets visant à redéfinir leurs obligations de service, c’est-à-dire leurs missions et leur temps de travail, le Collectif Racine, le rassemblement des enseignants patriotes, tire la sonnette d’alarme ! Et il ne s’agit là nullement de céder à un quelconque réflexe « corporatiste » : les textes réglementaires définissant le statut des professeurs du secondaire et des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) n’accordent en effet aucun privilège indu à ces fonctionnaires ; ils sont au contraire garants de ce que l’exigence d’instruction demeure, en quelques sortes, au centre du système et que l’élitisme républicain en inspire encore le fonctionnement. C’est donc un « verrou » que les politiques éducatives libérales-libertaires ont tout intérêt à faire sauter. Et la menace n’a jamais été aussi grande qu’aujourd’hui.

La plus imminente est celle qui pèse sur le statut des professeurs de CPGE. Il semblerait que le ministre ait d’ores et déjà décidé de mettre en œuvre, au plus vite et par décret, un projet revoyant à la hausse leurs obligations de service. Comme nous l’apprenions brutalement, mardi dernier, par un article du Monde, ces obligations redéfinies conduiraient nombre de professeurs à perdre leurs heures supplémentaires, tandis que d’autres se retrouveraient en sous-service : il s’agirait donc de  travailler autant pour gagner beaucoup moins. De sorte à tenter de légitimer cette atteinte sans précédent, le ministre tente de monter une catégorie de professeurs, celle enseignant en zone d’éducation prioritaire (ZEP) contre une autre, les professeurs de classes préparatoires : c’est en effet sous le fallacieux prétexte d’octroyer aux premiers des décharges horaires supplémentaires,  lesquelles leur permettront de « travailler en équipe », c’est-à-dire en dehors de la classe, que, par vases communicants, il s’agirait d’alourdir la charge de travail des professeurs de CPGE, notoirement privilégiés, car ayant la chance de s’adresser à un public homogène et favorisé.

La question qui se pose alors est de savoir si l’on résoudra vraiment le problème des ZEP en s’en prenant à ce que l’Ecole française conserve de meilleur : ses classes préparatoires. Et il est permis d’en douter ! En réalité, c’est l’élitisme républicain que ce gouvernement tente d’abattre ; d’ailleurs  les mots du ministre qui fustige les « conservatismes » et l’ « élitisme », entretenant sciemment la confusion entre élitisme républicain et élitisme social, parlent d’eux-mêmes. C’est pourquoi le Collectif Racine, dont la conception de l’Ecole se trouve parfaitement résumée par la formule de Paul Langevin – « la sélection des meilleurs par la promotion de tous » –, apporte un soutien sans réserve aux professeurs de classes préparatoires en lutte pour la préservation de leur statut et pour que leur secteur d’enseignement demeure un haut-lieu de l’élitisme républicain.

 

Contact
+33 7 67 35 42 70
1, rue de la Loire - 44000 Nantes
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/logobleu2.jpg
http://www.alainavello.fr/wp-content/uploads/2020/11/drapeau-2.jpg
© Alain Avello 2020 - Reproduction
autorisée sous condition de mention
de l'auteur et de la source
Vidéos