Communiqué : Décapitation d’un enseignant : un point de non-retour

ntes » »

Décapitation d’un enseignant : un point de non-retour

Communiqué de presse d’Alain Avello
Président de Racine – les enseignants patriotes
Référent national à l’Ecole – Les Patriotes

rs2

 

C’est avec effroi que nous apprenions hier, en fin d’après-midi, l’assassinat par décapitation, à proximité du collège où il enseignait, de Samuel Paty, professeur d’histoire de 47 ans. Cet acte d’une indicible barbarie, commis à l’encontre d’un fonctionnaire d’Etat ayant pour mission de transmettre les valeurs de la République marque un point de non-retour dans la guerre qu’il nous incombe de livrer et de remporter contre l’islamisme.

L’heure n’est plus aux déclarations d’intention, aux mots convenus, vides et éculés ! Il ne suffit plus d’en appeler à l’ « unité » et à la « fermeté » comme s’est empressé de le faire le ministre de l’Education nationale, toutes choses devenues, face à l’horreur, profondément dérisoires. L’urgence et l’impératif absolus sont d’éradiquer de notre sol la gangrène islamiste. Ce sont des actes qui s’imposent, des actes forts, offensifs, intransigeants, assumés et revendiqués comme tels !

Les parents qui ont jeté cet enseignant à la vindicte d’une communauté doivent être poursuivis et condamnés. La mosquée de Pantin qui a relayé ces appels à la haine et, en définitive, au meurtre doit être immédiatement fermée. Ceux qui, au titre de leur religion, renient et bafouent nos principes universels doivent être déchus de la nationalité et expulsés. La République doit imposer aux personnes qu’elle accueille une stricte assimilation. L’immigration doit être strictement contrôlée et drastiquement réduite, ce qui exige de retrouver d’urgence des frontières nationales.