Communiqué de presse : « En finir avec Daviais ! » (7 septembre 2018)

Communiqué de presse d’Alain Avello
Conseiller régional des Pays de la Loire
Membre de l’Equipe nationale des Patriotes
Référent Les Patriotes Loire-Atlantique/Pays de la Loire

En finir avec Daviais !

L’été n’aura pas permis à la situation dramatique et extrêmement inquiétante que constitue la présence, dans des conditions sanitaires déplorables, de plus de 400 migrants, square Daviais, en plein centre de Nantes, de trouver une solution. Daviais est aujourd’hui le symbole de l’impéritie des pouvoirs publics confrontés aux réalités d’une immigration massive et incontrôlée.

Aux atermoiements de la maire de Nantes, Johanna Rolland, qui démontre depuis le début de son mandat sa pusillanimité et son laxisme, répondent les aveux d’impuissance de la préfète, Nicole Klein, laquelle jugeait au mois d’août la situation « inextricable », la première en appelant à l’Etat quand la seconde martèle que procéder à l’évacuation du square est de la responsabilité du maire.

Les Patriotes, eux, voient en Daviais une preuve de plus de ce que l’accueil inconsidéré de populations migrantes sans contrôle aucun se situe à l’opposé de tout humanisme.

Ils appellent à la mise en place d’une politique humaine et juste sachant faire droit aux demandes d’asile lorsqu’elles sont légitimes, mais procédant à la reconduite à la frontière des simples migrants économiques, très largement majoritaires.

Ils rappellent en outre que les migrations massives et les problèmes qu’elles posent ne pourront trouver de solutions qu’à condition de recouvrer une pleine maîtrise de nos frontières nationales, ce qui est absolument impossible dans le cadre de l’Union européeenne, et à celle de contribuer au maintien des populations dans leurs pays d’origine, par une politique ambitieuse de co-développement.

A défaut, le traitement infligé aux personnes migrantes continuera de dérouter l’humanisme le plus élémentaire et les pouvoirs publics continueront de faire le constat de leur impuissance.

 

Retrouvez ce communiqué sur le site des Patriotes de Loire-Atlantique