Communiqué sur la « réunification de la Bretagne »

Communiqué de presse des Patriotes de Loire-Atlantique

Réunification de la Bretagne :
c’est au contraire à partir des départements que la République doit se refonder

 

Il y a quelques jours, François de Rugy relançait le débat sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, soutenu par Aude Amadou qui avait fait une sortie similaire en février, le tout accompagné de pétitions visant à relancer, pour la énième fois, le débat.

S’il n’est certes pas question de nier les liens historiquement forts entre la Loire-Atlantique et la Bretagne, ni l’attachement de beaucoup d’habitants de notre département à la culture bretonne, il y a toutefois lieu d’interroger l’opportunité de relancer un débat, peu après que le dernière réforme territoriale eut écarté la perspective d’une « réunification », et de s’étonner que ce soit le président de l’Assemblée nationale qui prenne pareille initiative : François de Rugy oublierait-il que chaque député est d’abord député de la nation toute entière ?

Les Patriotes de Loire-Atlantique tiennent à réaffirmer à cette occasion leur indéfectible attachement à l’unité de la République et à l’égalité entre tous les citoyens, lesquelles se sont construites notamment par la constitution des départements initiée sous la Révolution. S’ils se prononcent par principe en faveur de politiques culturelles visant à défendre, préserver et promouvoir les cultures régionales, ils s’opposent en revanche à ce que soient reformées les provinces d’Ancien régime en tant qu’entités administratives dotées de pouvoirs autonomes susceptibles de déroger à la norme commune.

Et ils tiennent à mettre en garde contre la tentation provincialiste qui converge avec le projet non-démocratique  d’une intégration européenne accrue, tendant vers une fédération de « grandes régions », sur le modèle des länder allemands. Que pèserait effet la Bretagne, dont le PIB équivaut à celui de la Slovaquie, dans la mondialisation sauvage, à laquelle l’Union européenne livre les nations et les peuples, sans défense ni protection aucune ?

C’est au contraire, Les Patriotes en ont l’entière conviction, dans une France ayant recouvré son indépendance à l’égard de l’UE, et dans une République refondée sur la base du triptyque Etat-départements-communes , condition d’unité et d’égalité, que nos cultures régionales si riches et diverses, et auxquelles tant de Français sont légitimement attachés, pourront être pleinement préservées et promues.

 

Retrouvez ce communiqué sur le site Les Patriotes-44