Communiqué de presse sur la sidérante affaire Leonarda

« Communiqué de presse sur la sidérante affaire Leonarda »

par Alain Avello

Le Collectif Racine appelle à ce que l’on fasse preuve de plus de discernement à propos de l’ « affaire Leonarda ».

Il s’étonne tout d’abord que cette affaire puisse donner lieu, y compris de la part d’élus et de responsables politiques, à une mise en cause des lois de la République : au titre du droit, les personnes entrées clandestinement sur le territoire national, et s’y maintenant illégalement, doivent, lorsque aucune voie de recours ne demeure ouverte, faire l’objet de mesures de reconduite à la frontière.

Avec une large majorité de Français, il tient pour indiscutable cette application légitime du droit, même s’il sait aussi s’émouvoir des conditions dans lesquelles surviennent, le cas échéant, les arrestations des personnes en situation irrégulière, à plus forte raison lorsque celles-ci sont mineures : il en va de l’honneur de la France que ces arrestations aient lieu dans le respect scrupuleux des principes d’humanité nécessaires.

Mais il dénonce toute instrumentalisation politique de cet événement, et tout particulièrement la récupération dont il fait l’objet par certains syndicats étudiants et enseignants : il est inacceptable que ces syndicats incitent des lycéens à quitter leurs établissements pendant les heures de cours pour se rendre à des manifestations de rue, où leur sécurité ne peut être pleinement garantie. Indéfectiblement attaché au principe de neutralité politique de l’Ecole, il condamne avec la plus grande vigueur cette pratique consistant pour certains enseignants à faire de leurs cours une tribune politique !